lévrierLe physique et le dynamisme du lévrier sont les critères qui poussent une personne à en acheter. En tout cas, ce n’est pas un chien qui s’achète sans connaitre les conditions de son adoption.

L’éducation, l’environnement, les exercices physiques et l’alimentation, ces critères doivent être pris en compte lorsque la personne envisage d’avoir un lévrier. Voici donc quelques points à savoir au préalable.

Un chien de chasse

Le lévrier est un chien qui ne se rencontre pas dans les rues, ils se font très rares. Raison pour laquelle la commande doit s’effectuer en avance si la personne veut en acheter. Le lévrier se voit généralement dans les films, les courses pour chiens ou avec des chasseurs.

Si la personne veut avoir un chien de salon pour décorer sa maison ou l’offrir à son enfant, ce n’est pas la bonne race de chien. Son physique convient plutôt à celui d’un chasseur. Il chasse ses proies facilement grâce à son élan semblable à celui d’un grand félin. Grâce à ce physique, les passionnés de la course de chiens adorent cette race.

L’éducation d’un lévrier

Puisque le lévrier est un chien de grande taille, qui a une force physique étonnante, une éducation standard ne lui conviendra pas. Il a besoin de travailler. Aussi, c’est un chien qu’il faut bien maitriser. Son maitre doit savoir lui faire obéir.

La relation entre ce chien et son maitre doit se baser par une communication d’homme-chien et non d’homme-homme car l’homme n’a pas assez de force pour se mesurer à lui. Pour donner des ordres donc, les mots courts sont les plus pratiques.

Une éducation différente en fonction du type de lévriers.

Si la personne veut élever un lévrier, elle devra choisir entre 13 types. Leur éducation et alimentation varient en fonction des types. Il faut donc bien demander avant de choisir.

Comme exemple, un lévrier écossais ne mange que 2 fois par jour et doit garder son poids pour éviter les maladies. Il doit faire régulièrement beaucoup d’exercices. Si la personne choisit un lévrier afghan, un toilettage fréquent est recommandé.

Ces 13 types sont ensuite partagés en deux catégories : les lévriers à poil court et ceux à poil longs. Pour le premier levier, ils sont plus sains dans les pays à climat doux.

Par contre, lors des grands froids, il faut les revêtir d’un vêtement canin sur le dos et le torse. Quant au lévrier à poil long, il demande un brossage et un toilettage régulier.